Cadavre exquis [..Scénario..]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par leto [..cana..] le Ven 5 Sep - 12:17

Evasion


- « Dans quelque jours, vous serez transférés ... »

Votre sang se glace. On ne revoit jamais les transférés ! ...
Le docteur à la chevelure grisonnante vous regarde avec de bons yeux pleins de malice.

- « Vous savez, je ne suis pas médecin légiste. En théorie, je m’attends à ce que mes patients me répondent ? ».

Vous ne savez pas QUOI répondre.
Vous ne savez pas ce que ces gens vous veulent.
Vous n’avez pas à être ici d'abord !!!

- « Ratchet, raccompagnez ce monsieur à la salle de repos !»
Vision d’horreur. Tous ces gens, autour de vous, aux regards vides, éparpillés aléatoirement au milieu de ces pièces blanches ... Très blanches ...
Leurs visages, accrochés à leur éternelle émission de télé. Vous traversez un couloir, croisant au milieu des "zombis" pour rejoindre un petit groupe caché dans un coin. Ce sont vos seuls alliés.
Eux aussi vont être ‘transférés’.

« Alors ? »
Silencieusement, vous crachez la pilule amère que vous aviez cachée sous votre langue.
Ici, ça s’échange contre une clope.

« On tente le coup ce soir. On s’évade. »
« On n’aura pas d’autres chances. »
Tous acquiescent silencieusement.

« Zorn est en cellule d’isolement. C’est lui qui a volé la clef qu’ils cherchent tous .
- Je le sens pas ce Zorn !
- On n’a pas le choix, ma p’tite . On n’a pas le choix…On l’emmène avec nous. »

leto [..cana..]
Planeur...

Nombre de messages : 1122
Age : 43
Alliance : Dr Cana
Date d'inscription : 21/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Dark Dog le Dim 7 Sep - 11:19

- On pourrait très bien se passer de lui ... N'oubliez pas qu'il a déjà trahi ...

- Mais il a "la clé" ! Ca augmente considérablement les chance de nous
en sortir non ?

- On peut très bien y arriver sans la clé ...


Vous vous plongez dans vos pensées, ne sachant quels partis prendre.
Vous ne pourrez pas vous échapper seul. Vous avez besoin de leur aide.
Mais vous ne pouvez pas non plus abandonner Zorn ...

- Ecoutez... On ne peut pas se permettre de rater cette évasion, nous avons droit a un seul essai ! Autant mettre toutes les chance de notre coté, non ?

- Et en admettant que nous allions chercher ce Zorn, la grande question est : comment allons nous le faire sortire de cellule ???

_________________



Invité est mégafan de la Caramell Dansen !!

Dark Dog
Le Plussoyeur
Le Plussoyeur

Nombre de messages : 6720
Age : 26
Alliance : Tavernstein ? Mais oui ! Haha !!
Date d'inscription : 16/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Isp le Dim 7 Sep - 11:42

Le vent glacial parcourt la cellule, seule réponse de ce casse-tête machiavélique. Vous jetez un bref coup d'œil à l'horloge. Les deux sœurs avancent, fièrement, et vous sentez que Zorn ne pourra pas attendre. C'est le premier, le premier d'une longue liste !

- Alors ? On fait quoi ?

- On doit prendre Zorn avec nous... Il ne nous a pas trahis... Leurs "expériences" l'ont changé, mais c'est aussi notre ticket de sortie. Zorn feindra la convulsion, les gardes, comme des moutons se précipiteront dans le couleur des cellules d'isolement...

- On ouvre la porte comme prévu et on se fait passer pour des scientifiques avec nos blouses...

- Oui, on a plus qu'à attendre que Zorn fasse un...


L'alarme s'enclencha sur ses mots, et vous sentez un frisson vous traversez le corps... Vous voyez les gardes disparaitre au bout du couloir avant qu'un de vos compagnons vous ramènent à la réalité.

- C'est le moment...

Isp
Maître de la Taverne

Nombre de messages : 10867
Age : 26
Alliance : Euh...
Date d'inscription : 01/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par White Mamba le Dim 7 Sep - 14:01

Vous enfilez la blouse que vous avez subtilisée et cachée pendant une semaine. Une coulée de sueur froide humidifie votre dos, tandis que vous suivez vos compagnons. Le but est simple : retrouver Zorn en cellule d'isolement, et vous débarrasser des gardes et médecins qui l'entourent. Puis partir. Quitter la capsule.
Vous tournez à gauche. Un. Deux. Trois couloirs. A droite. C'est ici. Trois gardes et deux médecins. Zorn étendu au sol, au milieu. Parfait.
Malgré la boule qui pèse dans votre gorge, vous avancez d'un pas que vous essayez de rendre régulier. Vos quatre camarades entourent la scène.

- Vous en avez mis du temps. Crise de nerf, sans doute un excès de symborose. A mon avis, il supporte mal, on diminuera la dose.

Un regard. C'est le moment. Vous donnez un coup violent dans la nuque du garde qui vous fait face. Vos compagnons font de même. Zorn décoche un coup de pied à un médecin et, une fois celui-ci au sol, lui brise le cou.
Ça a marché. Parfait. Vous sentez presque vos jambes se dérober, mais ce n'est pas le moment, pas encore. Vous devez rejoindre le vaisseau de secours.

- Ça c'est bien passé ?
- Parfaitement. T'as bien la clé ?


Zorn la recrache.

- Ok. On y va.

Vous commencez à marcher, quand votre coeur fait un bond dans votre poitrine. L'alarme ! Avant que vous ayez compris ce qu'il se passait, vous voyez Zorn se précipiter en arrière et marteler de coups le garde.

- FILS DE PUTES !!! PAS FOUTUS DE BUTER UN TYPE CONVENABLEMENT, MÊME QUAND VOTRE PUTAIN DE VIE EN DÉPEND !!!

Des bruits de pas. C'est la fin...

_________________



White Mamba
Reine des Fumbles

Nombre de messages : 29635
Age : 25
Alliance : Taverne !
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par mital le Lun 29 Sep - 13:58

Zoé apparu, sortant de l'ombre du couloir, un regard pleins d'espoir tourné vers vous. Bafouillant ces quelque mots avec difficulté.

- Je peux?

Vous aquisez. A peine avez vous recomancer à marcher qu'une main sur votre épaules vous arreta net, c'était Zorn.

- Si elle nous ralentie, Je la butte.

Vous aquisez de nouveau sachant pertinemment que vous le laisseriez jamais une telle chose arrivée.

Le groupe repris la marche, que dis-je, la course... Ce mouvant En silence, esquivant la lumière pour resté dans l'ombre. L'alarme sonnait de plus belle.

- On est presque à l'anbarcadère, s'écria Melius quand son sourire s'éffaça d'une traite laissant place à l'inquietude.

-Il était pas là ce SAS sur le plan

-Qu'esqu'on va faire?!

Vous vous approchez du SAS et y deposé la paume de votre main.

- Ne fait pas ça, s'écria Zorn. Si tu fait ça on va ce faire repérer

Vous le regarder d'un air simplet. voullant tout simplement dire "Ta une meilleurs idée gros?"

Zorn baissa les yeux. V

otre regard ce tourne désormais vers cette porte. Dans la seconde qui souvie la porte volla en éclat, ceux ci allant se loger dans la paroie de l'ambarcadère, en troublant de ce fait l'imperméabilité.

- Vite tous au vaisseau de secours, cria Zorn. Il n'y aura bientot plus d'air.

Vous vous écroulez au sol, inconciens.

mital

Nombre de messages : 1237
Age : 28
Alliance : Baibies
Date d'inscription : 10/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Zuriel le Lun 6 Oct - 3:51

Vous ne savez combien de temps c’est passé lorsque vous reprenez conscience.
Vos tenter d’ouvrir les yeux mais il ne semble pas répondre. Vous ne sentez plus votre corps. Il n’y a aucun bruit autour. Le silence et l’obscurité la plus complète. Vous vous rendormez.

A votre deuxième prise de conscience, vous apercevez derrière vos paupières une faible lueur...
Cette fois-ci vous sentez votre corps... ou plutôt une intense douleur aux jambes, au dos et au torse.
Vous êtes allonger cela ne fait aucun doute.

Depuis combien de temps ? Et où ?

Pendant votre sommeil vous vous souvenez d’avoir rêver. Des nuages orange défilant très vite... une... une lumière juste avant, très rapide... puis plus rien... la chaleur...
Une chaleur atroce... oui un sentiment de chaleur mais autre chose aussi... comme si tout cela c’était passé il y a longtemps... tellement longtemps...

"Ce n’est pas le moment de penser cela... des rêves... voilà ce que c’est... rien de plus..."

Rassemblant toute votre force vous tenter d’ouvrir les paupière, d’abord l’oeil gauche, qui semble plus en forme. Vous y parvenez un bref instant, mais la lumière vous brûle et d’instinct vous refermer cette paupière.

- Docteur ! Le patient est enfin réveillé !

Il s’agit d’une voix de femme... Elle est très jeune... Docteur ? Seriez-vous encore au centre ? Non impossible... Des images de ruines vous reviennent l’esprit. Vous tentez de remonter plus loin dans vos souvenirs, certains que vous y trouverez la réponse vos questions. Mais... Soudain un doute vous envahit.

Qui êtes vous ?

_________________


Je ne flood pas, je poste utile, nuance...

Zuriel
Vampire Nécrophile
Vampire Nécrophile

Nombre de messages : 8833
Age : 127
Alliance : NI !
Date d'inscription : 22/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Psyc0 le Dim 12 Oct - 4:16

En cherchant dans votre mémoire vous arrivez tant bien que mal a retrouver des bribes d'un passé lointain.

Vous vous voyer encore très jeune, dans une grande pièce éclairé par un feu de cheminé ardent.
A la fenêtre une fine couche de givre rend la vision extérieur très flou.

Flou comme ce souvenir d'ailleurs.
Des détails sans importances comme cette vieille horloge qui indique encore 22h15 apparaisse alors qu'aucun indice sur vous même ne revienne a votre mémoire toujours défaillante.


Votre regard ce porte un peu plus loin, là devant vous.

Sur le rebords de cette cheminé un cadre,
une photo.
Vous vous approchez, sur de votre découverte,
un homme et une femme y sont assis dans l'herbe.

L'homme est en costume, il tien la main d'une jeune femme assise prêt de lui.
Vous remonter petit a petit vers le bord supérieur de cadre pour voir apparaitre les visage des acteurs de cette scène qui ne vous reviennent pas.

Là surprise!

Ces visages juste sous votre nez,
vous ne les reconnaissez pas en faites vous ne les voyer pas comme si la photo disparaissait lentement vous vous écarter de cette endroit étrange.

Vous revenez a ses bruits étrange qui ressembles a ceux que d'un hôpital, il ce fond de plus en plus proche et de plus en plus pesant.
Vous ne pouvez plus vous accrochez a ce souvenir étrange et d'aspect magique.

Étrange cette vision vous n'avais rien reconnus,
mais vous en êtes sur!

Sur cette photo
c'était vous!!

Psyc0
"Gentil canard"

Nombre de messages : 14107
Age : 27
Alliance : taverne!
Date d'inscription : 16/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Gastonyte le Sam 18 Oct - 17:58

- Ecartez-vous bon sang!

Vous percevez difficilement la silhouette du docteur rudoyant l'infirmière pour se frayer une place près de vous.

- Ne bougez pas...

*CLAC!*

Vous sentez une vive douleur au creux de la main gauche. Mais vous êtes trop absorbé pour vous en soucier vraiment. Qui est cet homme et que faites-vous là ?

- Voilà! C'est pas bien d'enlever son traceur!
La plupart de vos complices sont morts d’asphyxie vous savez! Mais vous n'avez pas eu cette chance! Qu'est-ce que ça vous fait d'être responsable de ça ?

Cette voix ! Cette façon de parler avec arrogance ! Cette arrogance… familière ! Vous voyez de mieux en mieux et plissez les yeux pour identifier le personnage. Ses traits particulièrement marqués, ses cheveux hirsutes et grisonnants…

- Ne faites pas cette tête d’ahuri, nous allons vous aider !

- Mais… !

Deux hommes de stature respectable s’approchent rapidement et vous mettent sur pieds. Ils vous sortent de la pièce pour vous entraîner sans ménagement dans un dédale de couloirs éclairés exclusivement aux néons. Nauséeux, vous avez l’impression de déambuler sur un tapis roulant moelleux. Vous tentez néanmoins de vous repérer.

Sur le mur, une inscription de peinture rouge contraste avec la pâleur des lieux:
" Centre d'Harmonisation de la Personnalité, Niveau d’isolement, Etage 4 "


Un peu plus loin, une horloge mécanique indique 7h30. Une horloge !
Vous venez de recouvrer la mémoire ! La station orbitale, le transfert, l’évasion, la clé de séquence d’allumage… Votre ami Zorg et la vieille Zoé ! Mais… sont-ils morts ?

Vous tentez de vous débattre, mais comprenez presque aussitôt que vos jambes ne vous permettent pas de marcher sans aide. Trop faible…

- Arrête ça! Faudra augmenter encore la Symborose! Pffffff...

Une porte s’ouvre, vos geôliers vous jettent sur le sol et s’en vont. La cellule est complètement dépourvue de meuble, de couleur, de hublot… Vide...

Campé dans un coin depuis des heures interminables, vous avez tout le loisir de ressasser les événements. De penser à vos pouvoirs innés, à votre tendre épouse, à votre travail de journaliste...

- Mais enfin qu'est-ce que je fais là?!

Bien sûr! Vous avez organiser votre arrestation pour investiguer sur ce lieu. Il vous a suffit d'écrire un article subversif à l'encontre du pouvoir pour atterrir ici! Ce pourrait-il que vous ayez vu juste?

- Quel con! Aahhh mais putain le con!

_________________




Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était. (Churchill)

Gastonyte
Le Prophète

Nombre de messages : 4616
Age : 32
Alliance : Oldkrom
Date d'inscription : 22/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Kwaam le Dim 19 Oct - 3:53

Soudain vous percevez un gémissement dans le coin de votre cellule mal éclairé. En tournant la tête et en plissant les yeux vous distinguez ce que vous considériez comme un tas de couverture à votre arrivé et qui ce trouve être en fait le corps d'un homme replié sur lui même.

Vous vous taisez, l'inconnu devait dormir depuis tout ce temps et il n'avait pas dû remarquer votre présence avant que vous n'hurliez.

Nouveau gémissement, l'inconnu semble ce crisper de douleur. Mal à l'aise vous vous approchez avec précaution, c'était surement un cobaye de leurs expérience psychologique à la con. Des fois les fois la nuit vous les entendiez tout ces pauvres gens, leurs cris d'aliéné vous ont souvent empêcher de dormir jusqu'à ce que les gardes ce fasse plaisir à les calmer à grand coup de matraques électrique.
Vous continuez a vous approcher, l'homme était habillé comme vous d'une large chemise médicale et d'un pantalon grisonnant. Il était parcouru de frissons et avait les mains plaqués sur son visage.

_ Hé! Tu vas b...

Vous n'avez pas le temps de finir votre phrase que l'homme ce jète sur vous et vous plaques les épaules à terre. Vous vous débattez, vous éssayez de dégager ses bras mais rien à faire, ce type est trop balèze.

_ LACHE MOI CONNARD!!! JE TE DIS DE ME LACHER FILS DE...

Pendant que vous criez l'homme ce met à rire, il vous regarde les yeux équarquillé de bonheur, comme un enfant venant d'ouvrir son cadeau de noël. Il approche son visage du votre, ses longs cheveux noirs tombent sur votre visage, et il vous murmures:

_ Chuuuuuut! Chuuuuut! Ca ne sers à rien de crier petit lapin, ils arrivent.

L'homme vous relâche et retourne dans son coin en marchant à quatre pattes, s'asseois par terre le dos contre le mur, vous regarde de nouveau et penche la tête en arrière avant de se remetre à rire.

Incrédule vous vous relevez et vous vous mettez dans l'autre coin de la cellule, le plus loin possible.

_ Qui arrivent?

L'homme pouffe et vous répond.

_ les autres voyons! Ils vont venir vous chercher.

Il pointe un index sur sa tempe.

_ Je les entends dans ma tête, ils me parlent mais je ne peux pas leur répondre.

_ Tu entends des voix?

L'inconnu ce remet à rire, vous vous dites qu'il est vraiment atteints.

_ Bien sur! J'ai des implants cérébral! Ici les toubibs n'ont pas réussi à les enlever alors ils ont voulu les désactiver, mais ils n'y sont pas complètement arrivé, je peux toujours recevoir les communications.

Soudain l'homme ce fige, ses yeux fixent le mur et son expression lui donne un air stupide. Énervé, vous vous précipitez sur lui et vous le saisissez par un pant de chemise.

_ Répond a ma question! QUI-A-RRI-VE?

Le type vous regarde avec de grand yeux incrédule et sourit.

_ Ils savent ce qu'ils ce passent ici, ils ont besoins de vous.

_ Putain répond!

_ Ils savent que vous avez éssayé de vous échapper.

Vous le regardez avec stupeur.

_ Qu... Quoi?

_ Ils arrivent, ils sont déjà dans le centre. Ha ha haaaaaaa!!!

_________________

Lien vers l'ancien site

Kwaam
Roi de la Trempette

Nombre de messages : 21963
Age : 28
Alliance : taverne!
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par leto [..cana..] le Mer 29 Oct - 13:20

Une horreur indicible s'empare de vous...
- « Nom de dieu.. je rêve ce n'est pas possible ! »

Maudissant votre grotesque compagnon de cellule, en un geste de dépit, vous tentez de vous relever maladroitement. Dans les ténèbres carcérales, un mince filet de lumière - provenant du seuil de la cloison verrouillée - transperce la pièce exigüe et frappe son visage à face de craie, dévoilant une large rangée de dents à moitié pourries. Cet être est décidément répugnant. Votre cerveau se met à bouillir frénétiquement de questions sans réponse. Même vos souvenirs ne semblent remonter qu'à hier. il a erreur sur la personne.
- « C'est évident ! »

Le son de pas approchant, vous vous permettez de rajouter deux ou trois évidences à l'égard de votre dégénéré camarade de cellule.
.... C'est peut-être pas pour moi ?

- « Meeerde !!! » Le filet de lumière est bientôt envahi par de mouvantes pénombres révélant d'honnêtes preuves à ce que votre ignoooble et raclure méphitique qui vous sert de compagnie devinait quelques temps auparavant. La porte s'ouvrit d'un coup d'un seul. une lumière aveuglante. De redoutables mains vigoureuses vous empoignent et vous traine à même le sol glissant et froid. Vos pieds touchent à peine le sol. Les tenailles de vos geôliers, brulant votre chair, vous compresse presque à l'étouffement. Votre champs de vision ne discernent dans ce tunnel de brouillard luminescent que des taches noires et imprécises. Vos yeux s'habituant lentement à la lumière particulière des lieux.
- « Non !!! »
- « écoutez-moi je vous en prie !!! »
- « Attendez !!! »
- « Non, non.. laissez-moi vous.. »
- « ... Je vous en prie .. »
- « .......... »

- « ECOUTEZ-MOIIIII !!! »

L'impression d'une gigantesque décharge électrique explosa au plus profond de votre être. Une torture, insoupçonnée jusqu'ici, atteignit la moindre parcelle de votre corps. Un degré de violence qui marqua au fer rouge chaque cellules de votre être.
Cependant, cet émoi se changea progressivement en une douce sensation de chaleur, grandissante et libératrice. Même vos geôliers ne vous font plus mal. Une sensation qui s'estompe au fur et à mesure que votre esprit recommence à analyser son environnement. Une impression étrange cependant persiste. Vous ne marchez pas. Vous n'avancez plus. Vous êtes debout !!! Mais ...

Le minuscule tunnel révèle un total spectacle effroyable. Une onde de choc semble avoir démoli la partie se trouvant autour de vous. Une bulle quasi parfaite s'incrusta dans les murs, déformant leurs structures dont vous seriez le point central. Phénomène, qui en soit, serait à proprement parlé de phénomène amusant. Si ce n'est qu'elle comprima tout ce qui se trouva dans sa circonférence. Les murs suintait et dégoulinait de ce qui, auparavant, figurait dans la catégorie d'êtres humains. Leurs corps flasques ornaient les murs comme une tapisserie macabre.

Debout au milieu du tunnel, battu par la lumière intermittente d'un néon rescapé. Les jambes flageolantes.

leto [..cana..]
Planeur...

Nombre de messages : 1122
Age : 43
Alliance : Dr Cana
Date d'inscription : 21/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Dark Dog le Jeu 30 Oct - 8:37

- Mais ... Mais ... Quel est cet endroit ??

Votre cerveau réfléchie a toute vitesse, tentant vainement de faire une analyse claire de la situation ... Mais c'est impossible. Une douleur atroce vous donne l'impression que votre tête vas finir par exploser.

- Je ... Je dois avancer !

Oui avancer ... Car au bout du tunnel, vous venez de remarquer une faible lueur. Peut être une sortie ? Vous en doutez, mais vous n'avez pas le choix. Vous commencer a avancer, vous refusant à trébucher. Vous avancez, encore et toujours, vers cette lueur d'espoir. Chaque pas est une bataille qu'il vous faut gagner car instinctivement, vous sentez que si vous tombez, se sera la fin. Le temps s'écoule, vous marchez encore et encore. Et, alors que vous puisez dans les derniers reste de votre volonté, vous voyez enfin la fin de se maudit tunnel. La douleur revient ... plus forte qu'auparavant. Vous vous obligez à parcourir ces derniers mètres. La lueur faiblit encore plus. Vite, il faut vous dépêchez... Encore quelque mètre ... Vous sortez enfin et ...

Vous vous arrêtez, la bouche ouverte, les yeux ébahis par se que vous voyez devant vous.

- C'est ... c'est impossible !

Une ville, si le terme est juste, s'étend sur des kilomètres et des kilomètres. Une montagne d'acier, défiant le ciel par leurs hauteur. Et dans cette ville ...

Des machines. Des être difforme de fer s'activait et fourmillais à l'intérieur. Vous êtes belle et bien dans un monde parallèle.
Et petit à petit, des brides de souvenirs reprennent leurs place dans votre cerveau. Vous récapitulez tout depuis votre arriver dans le bloc. Et soudain, une illumination ...

Enfin ... Enfin vous comprenez maintenant, les raisons des expériences, les tortures, la douleur a la tête ... Tous cela ne rejoignait qu'un seul but ... Vous préparez à sa !
Mais oui, évidemment ... La doute n'est plus possible a présent ... C'est tomber sur vous cette fois ...


Vous avez été brancher ...

_________________



Invité est mégafan de la Caramell Dansen !!

Dark Dog
Le Plussoyeur
Le Plussoyeur

Nombre de messages : 6720
Age : 26
Alliance : Tavernstein ? Mais oui ! Haha !!
Date d'inscription : 16/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Isp le Ven 31 Oct - 5:50

Vous avancez peu à peu, découvrant cette ville triste. Les machines autour de vous continuent leur chemin sans même faire attention à vous.

Bordel...

Des larmes coulent le long de vos joues, vous ne savez pas pourquoi vos pieds se mettent à courir dans une direction inconnue mais qui vous semble familière. Vous vous arrêtez devant un immeuble sans trop comprendre.

Un.... Hôpital ?

Les portes s'ouvrent et vous ne pouvez vous empêchez d'entrer et soudain des couleurs apparaissent, des infirmières arrivent dans la salle principale. Un sentiment alors vous domine... Un sentiment que vous aviez perdu depuis longtemps... L'hôpital vit... La ville si métallique a disparu laissant place à cet hôpital vivant que vous semblez peu à peu reconnaître. Vos jambes vous démangent et vous reprenez votre marche en direction de l'ascenseur. Votre doigt pousse inconsciemment le bouton 4. Vous sortez et longez les salles avec des yeux mélancoliques.

36... 37... 38... 39... 40...

Vous vous arrêtez subitement devant la fenêtre de la salle 41

Ma...man ?

Vous voyez votre mère jeune, le sourire aux lèvres, un jeune bébé dans les bras. Votre père sortant de la salle et vous prend dans ses bras avant même que vous réagissiez.

JE SUIS PAPA, JE SUIS PAPA !!!

Vous le savez, vous connaissez cet hôpital, vous connaissez cet enfant, vous êtes lui et il est vous... Soudain vous vous écroulez sur vos genoux, votre cerveau semble exploser, vous ne comprenez pas et peu à peu l'hôpital se détruit, les couleurs disparaissent et vous semblez tomber dans le noir... Vous vous accrochez à un semblant de passerelle qui restait dans tout ce vide mais vos doigts commencent à lâcher...

C'est la fin... Pourquoi tout ça ? Qu'est ce que ça veut dire ?

Vos doigts lâchent prisent et votre cœur bat la chamade lorsque un main vous retient... Un visage inconnu sort de l'obscurité. Une fille... Une très belle fille...

Ne t'en fais pas... Tu m'as oubliée mais ce cauchemar est terminé... Je ne t'abandonnerai plus jamais...

Vous ne savez pas pourquoi mais ces mots vous enrobe de chaleur et vous esquissez un bref sourire avant de perde connaissance.

Isp
Maître de la Taverne

Nombre de messages : 10867
Age : 26
Alliance : Euh...
Date d'inscription : 01/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Le Roi le Jeu 13 Nov - 21:36

Vous vous réveillez , mais n'osez ouvrir pleinement les yeux , apeuré par ce que vous pensez percevoir près de vous . Vous essayez d'evaluez la situation par vos autres sens : vous remarquez que vous êtes allongé dans un lit , assez grand et tiède ; Vous entendez au loin des bruits de pas accélérés , vous êtes donc dans un lieu hautement important , vu le nombre de personnes qu'il doit y avoir . Finalement vous vous risquez à ouvrir les yeux . Vous apercevez l'hopital où vous étiez rentré plus tôt , vous voyez au loin des infirmières courirent et se précipiter dans d'autres chambres . Vous reconnaissez la femme que vous aviez vu avant de perdre connaissance . Tout cela était bel et bien réel , du moins en partie . La femme se rend compte que vous êtes réveillé et se met à sourire :

Te voila enfin réveillé ! J'ai eu si peur !

Vous répondez en hochant légèrement la tête . Vous essayez de remonter dans vos plus lointains souvenirs pour découvrir ou plutôt redécouvrir l'identité de cette femme qui semble très bien vous connaître . Mais rien y fait , vous n'arrivez toujours pas à savoir qui elle est . La seule information que vous avez est ce que vous voyez , une très belle femme , assez jeune , avec un inexplicable sourire qui se profile au coin des lèvres . Cela pourrait il qu'elle ait été votre femme ? Votre soeur ? Vous vous torturez l'esprit à essayer de savoir quelle est cette personne .

Tu ne te souviens pas de moi , je le sais et ça se voit . Quelles atrocités ont-ils pu te faire subir là bas ? Mais ne t'inquiètes pas , tout ceci est terminé . Je sais comment arranger ta situation et je t'expliquerai plus tard . Le plus important pour le moment est que tu reposes . Et si jamais tu as du mal à te souvenir , laisses moi essayer de t'aider en te donnant mon prénom : Lisa

Lisa ? Lisa ? Mais oui ! Vous savez que vous avez déjà connu cette fille , comment avez vous pu l'oublier ? Des souvenirs de vous avec elle commencent à surgir dans vôtre esprit ...

Le Roi
Rainette du Mans

Nombre de messages : 9059
Age : 24
Alliance : Gné?
Date d'inscription : 05/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Zuriel le Jeu 27 Nov - 1:51

Le choc psychologique vous assomme et vous sombrez dans un sommeil agiter sans même voir que la jeune fille s'assois côté de votre lit pour vous veiller, un doux sourire au lèvres.

Vous rêvez... Des images flous succèdent aux flash de couleurs qui vous donnaient la nausée... De plus en plus net, vous voyez un chemin se dessinez devant vous.
Un simple chemin de terre en campagne, entre deux champs. Soudain le chemin commence défiler sous vos yeux. Puis s'arrète de nouveau, votre champs de vision se dirige maintenant vers le sol, une flaque d'eau reflétant le visage d'un jeune garçon... Vous réalisez qu'il doit s'agir de vous plus jeune... Un caillou tombe dans l'eau, troublant votre reflet. Vous relevez vivement la tête et voyez une fille, qui vous ressemble étrangement, vous tendre la main.

- Aller viens !

Elle attrape votre main et commence courir travers le champs, vous entraînant avec elle.

- Attends Lisa, j'ai de la terre dans ma chaussureuh ! [Vous surprenez-vous dire.]
- Rhô on est bientôt arrivé !
- Mais ça gratte !
- Chochotte !
- C'est pas vrai !!!
- Alors essaye d'arriver avant moi !!!

La fillette vous tire la langue et part en courant. Vous tentez de la suivre, pour prendre de la vitesse vous regarder le sol plus que votre destination, que vous ignorez dailleurs.
Au bout de quelques minutes, vous relevez la tête pour observer le paysage.
Vous arrivez en haut d'une colline surplombée d'un arbre immense. Cet arbre vous attire irrémédiablement. La petite fille ne se trouve plus qu'a quelques mètres devant vous. Vous accélérez la course pour la dépasser et finalement arrivez en même temps qu'elle.
Essoufflez vous vous appuyez l'arbre.

- Tu as fais des progrès à la course .... ! [Vous regardez l'enfant sans dire mot.] Et bien ? Tu te sens pas bien .... ? Tu as mal au ventre ?

Impossible d'entendre le nom par lequel elle vous appel. Vous vous redressez et pointez le haut de l'arbre. Avant même que vous ayez pus dire mot, Lisa commence grimper... Vous la suivez. Pendant l'escalade, vous voyez le ciel s'assombrir.

Arriver quelque m tre au dessus du sol, vous vous asseyez sur une branche aux côtés de la petite fille et observez le paysage.
Magnifique vallée bordée à l'ouest par des montagnes et à l'est par une gigantesque foret, le soleil couchant donne une teinte oranger cette nature paisible. Néanmoins le vent commencent ce lever, et les nuages noirs, même loin se rapproche inexorablement.

- Dis... tu sais ce qu'elle maman ? Vous demanda Lisa dans un murmure peine audible.
- Je ... je sais pas.... [Vous fermez les yeux et cherchez quoi répondre]... J'ai entendus Papa et les médecins parler, ils disent qu'elle ferait de la télakinosie....
- De la quoi ?
- Télékanosie... un nom bizarre...
- Et c'est grave ça ?
- Je sais pas !!!!

Le vent se met souffler plus fort, risquant de vous faire tomber chaque instant. Pendant que vous descendez de l'arbre quelques gouttes de pluie commencent tomber.
Vous suivez Lisa qui cours travers le champs, puis sur le chemin.
Vous arrivez devant une maison qui vous ai familière.
Une grande voiture noir aux vitres teintées est garées devant. Quatre hommes en costume noir sortent de la maison, entourant une femme marchant tête baissé.
Un éclaire déchire le ciel.
Ils montent dans la voiture. Vous ne voyez pas bien le visage de cette femme... ou plutôt il vous paraît flous. Les portières se referment, la voiture démarre et disparaît au tournant du chemin.
La pluie redouble d'intensité au point de faire écran à votre vision.
Un homme que vous n'aviez pas vus sur le pas de la porte tombe genoux la tête entre ses mains.

- Ma... Ma.... [Vous tentez de bredouillez ce mot si difficile prononcer pour vous.] ..... Mam..... MAMAAAAAAANNNN !!!!!!!!

Un second éclaire, puis un troisi me fendent l'air. Vous courez apr s la voiture, mais trébuchez.
Impossible de vous relevez, vos forces vous quittent...

Vous vous réveillez, des larmes coulent sur vos joues. La jeune fille se trouve toujours assis vos côté, elle referme un livre et essuie vos yeux délicatement avec un mouchoir. Vous tendez la main vers son visage, la posez sur sa joue si pâle et douce.

- ... soeur.... [ Vous réussissez à articuler ce seul mot]

Elle vous souris prends votre main dans la sienne.

- Soeur jumelle... [Répondit-elle.
]

_________________


Je ne flood pas, je poste utile, nuance...

Zuriel
Vampire Nécrophile
Vampire Nécrophile

Nombre de messages : 8833
Age : 127
Alliance : NI !
Date d'inscription : 22/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Gastonyte le Mer 3 Déc - 11:31

Vous tentez en vain de vous lever. Seuls vos bras répondent. Lisa sourit et pose un petit plateau sur la table à roulette.

Reste tranquille! Tiens voilà de quoi reprendre des forces.

Un sandwich poulet curry! Etonnant, vous détestez pourtant le curry! Vous êtes un peu surpris, mais avec une faim pareille vous ne faites pas le gourmet.

- Qu'est ce que... que s'est t-il passé?
Lui demandez vous en exhibant le fruit de votre mastication.

- Le centre t'as renvoyé. Ils ont dit que tu n'étais pas dangereux, mais que tu devais garder ton traceur au moins un an...

- Tu es sûr?... Je veux dire, on est en sécurité?

- J'ai eu si peur quand ils t'ont emmené! J'ai cru que je te reverrais jamais!

- Mais...

- Garde tes forces, je vais te chercher un autre sandwich.

Un sourire de circonstance se forme sur vos lèvres en dépit de la douleur. Pendant un bref instant, vous croyez percevoir une présence qui reste à vos côtés alors que Lisa s'éloigne. Vous passer votre main droite sur votre visage comme pour reprendre vos esprits.

_________________




Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était. (Churchill)

Gastonyte
Le Prophète

Nombre de messages : 4616
Age : 32
Alliance : Oldkrom
Date d'inscription : 22/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Kwaam le Jeu 11 Déc - 14:49

Soudain vous êtes repris par un mal de tête fulgurant, comme si une gigantesque lame vous traversez le crâne de part en part. Vous vous redressez dans votre votre lit et vous vous tenez la tête avec force, une grimace horrible vous déforme le visage, vous avez envie d'appeler à l'aide mais vous ne parvenez pas a ouvrir la bouche, a peine arrivez vous a inspirer bruyamment. Vous n'en pouvez plus, la douleur est horrible, encore pire que celle que vous aviez eu avant de vous enfuir du centre. Votre vision ce trouble vous voulez que ça s'arrête, votre cœur bat la chamade, ça n'en finit plus.

Et puis tout d'un coup: plus rien.

La douleur c'est évanouie aussi soudainement qu'elle était apparue.
Vous reprenez votre souffle, votre visage est en sueur et en vous rallongeant vous sentez que votre pyjama d'hôpital a été souillé sous le coup de l'émotion.

_ Bordel...

Sur votre droite une carafe d'eau et un verre sont posés sur votre table de chevet. Vous tendez faiblement votre bras vers le pichet mais a peine l'avez vous éfleuré que la douleur recommence mais seulement l'espace d'une seconde, en plus aigu cependant. A peine avez vous le temps de pousser un gémissement que la caraffe ce met a tinter puis a exploser en une centaine de morceaux, en vous éclaboussant au passage.
Sans comprendre vous fixez bêtement votre table de chevet inondée quand des pas précipités venant du couloir ce font entendre, en vous tournant vous voyez Lisa faire erruption dans votre chambre, un sachet à la main.

_ Mais enfin que... Ah c'était ça ce bruit?

Vous la regardez sans comprendre.

_ Je...j'ai eu soudainement très mal à la tête et j'ai voulu prendre un verre d'eau quand...

Lisa pose sur vous un regard compatissant et vous sourit.

_ Allons ce n'est rien, tu l'as fait tomber c'est pas grave. Je vais nettoyer ça.

Vous la voyez vous tourner le dos et ce diriger vers la sortie, elle pose son sachet sur une table et vous dit qu'elle va chercher une éponge et un balai. Vous vous sentez désespéré, comment lui expliquer ce qui vient de se passer? En regardant votre sœur s'éloigner votre vision ce trouble et vous avez l'impression que cette scène ce déroule au ralenti, les pas de Lisa sont lent, tout devient lumineux, les bruits des patients dans les couloirs ce font plus sourd. Vous vous sentez mal à l'aise. Vous promenez votre regard dans toute la pièce mais tout est flou, lumineux, et là vous la voyez, cette ombre noire a forme humaine qui ce tient à vos cotés. Votre gorge ce serre, votre coeur s'arrête l'espace d'un instant, vous êtes gelé, pétrifié devant cette chose qui vous observe, cette forme brumeuse et sinistre qui vous glace le sang sans que vous ne sachiez pourquoi. Vous avez peur. Vous fermez les yeux et en les rouvrant tout redevient normal: les sons, la vitesse, votre vision est redevenu claire.

Et surtout il n'es plus là. Mais ça n'empêche que vous êtes terrifié et des souvenir remontent a votre esprit, des souvenirs de votre enfance quand votre mère était encore là, peu de temps avant qu'elle ne disparaisse, quand vous avez eu pour la première fois la vision de cette chose.

_________________

Lien vers l'ancien site

Kwaam
Roi de la Trempette

Nombre de messages : 21963
Age : 28
Alliance : taverne!
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par leto [..cana..] le Mar 13 Jan - 13:17

-" Bonjour ! "

La petite voix nasillarde taraude vos oreilles comme une cascade de grelots. Un sentiment étrange vous envahit soudainement, piqué comme une aiguille qui transperce vos tympans. Emmailloté dans vos draps, les mains suspendues devant votre visage, tenant le par-dessus comme le ferait un enfant apeuré, vos yeux ne peuvent quitter la petite forme qui a pris ses aises au pied de votre lit. C'est une impression virulente que de se réveiller en éprouvant la gène que l'on vous épie depuis un moment. Et lorsque l'on ouvre les yeux pour tomber sur deux yeux globuleux qui n'arrêtent pas de vous foudroyer du regard, cette sensation claque votre sang comme un fouet, votre cœur s'arrêtant presque instantanément de battre. Assise en califourchon sur le montant du lit, elle jette sur vous un regard qui vous glace le sang. La lumière tamisée de la chambre jette sur sa face émacié un regard quasi hypnotique, révélant un sourire en coin à faire pâlir le plus honnête des coupables. Votre perception des lieux se fait plus énergique, happé par le désir de se sortir de ce nouveau rêve. Quel étrange personne. Voila que vous délirez de nouveau. Ces médicaments sont décidément trop dosés. Dans un acte enfantin, vous écrasez vos paupières et les gardez fermées le temps nécessaire à l'élaboration du Quantique, le célèbre rituel qui permet de chasser un fantôme ou un monstre de votre vue. Et lorsque vous les ouvrez la peur a disparu car le monstre n'est plus. Oui. il n'est plus là. Un sourire aux lèvres, expulsant un air libératoire de vos poumons, vous vous gaussez de vous même. Ah.. Ah.. Ah.. le hardi bonhomme que vous êtes...

- " Puck ! "

Loué soit la divine providence de vous avoir accordé une cage thoracique, car votre cœur aurait sans aucun doute traversait la pièce à la vitesse de l'éclair. Sursautant sur votre lit dans un acrobatique mais néanmoins artistique léger bond de coté, ce réflexe que vous vouliez salutaire n'offre malheureusement aucune alternative à la suite des événements. Vous vous étalez de tout votre long sur le parquet de la chambre, dans un fracas retentissant, entrainant draps, table de chevet et tout ce qui se trouvait dessus.
Relevant la tête endolorie par la chute, vous apercevez l'étrange créature qui a résolu de se servir de votre chambre et de votre lit pour domicile. Sa tête, émergeant au-dessus du sommier, vous observe en une grimace guignolesque. Non cette fois-ci, vous ne rêvez pas. vous en avez la certitude.
- " Mon nom est Puck ! "

... et elle parle !

leto [..cana..]
Planeur...

Nombre de messages : 1122
Age : 43
Alliance : Dr Cana
Date d'inscription : 21/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Dark Dog le Mer 21 Jan - 14:35

Vous continuez a fixer de vos yeux ébahis, cet être venus de nulle part. Puck ! C'est un nom sa ? Cela dit, cette .. chose n'a rien a voir avec un humain. D'un mètre de haut, une tête sans aucun cheveux, deux petit bras pendants et de longues jambes fines, avec pour seul habit un pagne fait de matière, a votre connaissance, inconnus. Mais surtout .. surtout .. se sourire a vous glacer le sang jusqu'au os .. cette impression que ces yeux globuleux peuvent lire au travers de vous comme dans un livre ouvert.

"Tu viens jouer avec moi ?"

Vous écarquiller les yeux. Vous qui aviez déjà fais vos prières, vous vous attendiez a tous sauf à sa ! Vous regardez sans comprendre la ch .. Puck vous tendre une main amicale (?).

"Aller viens ! Je m'ennuies toute seule ici ! C'est grand et ennuyant !"

Par cette phrase, vous en déduisez que "Puck" est une ... disons une petite fille.

"Aller viens ! Je vais pas te manger !"

Ne voyant que faire d'autre, vous vous risquez a attraper cette main tendus vers vous. En l'attrapant, vous sentez une agréable chaleur se propager dans tous votre corps. Vous vous sentez tous d'un coup heureux, en confiance .. Puck vous souris et vous entraine a l'extérieur du bâtiments, dans une sorte de petit parc, ou se trouve quatre bancs autour d'une fontaine qui, apparemment, n'a plus coulé depuis bien longtemps. Puck se dirige vers un banc ou vous vous asseyez à coté d'elle.

"D'où tu viens toi ?"

Vous vous apprêtez a répondre, quand vous réalisez que vous n'avez pas de réponse. Vos souvenir de votre passer ne vous appartienne plus. Le noir, le vide total.

"Tu ne te souvient pas hein ? T'es pas le premiers a venir ici. Beaucoup, beaucoup de personne ont déjà été envoyer ici ! C'est comme une prison, on peux pas sortir. Mais les autres on moins de chance que toi ! Toi, tu peux parler !"

Vous regardez Puck sans comprendre.

"Viens voir, je vais te montrer"

Puck se lève soudain et se met a courir vers un petit bâtiment, derrière le parc. Vous vous élancez derrière elle en tentant de votre mieux de la suivre. Quand vous la rejoignez, Puck ouvre déjà la porte et commence a descendre un escalier qui se trouvais juste derrière. Vous commencez a descendre a votre tour. Arrivée a la moitié des marche, Puck se retourne vers vous.

"Ils doivent dormir. Ils dorment tous le temps. Mais parfois, j'arrive à entrer dans leurs tête"

Elle détourne le regard et recommence à descendre. Vous êtes de plus en plus inquiet. Qu'aller vous trouvez en bas ? Vous arrivez enfin en bas des marche, juste derrière Puck.

"Chut ! Ils Dorment .. "

Vous ouvrez la porte ...

_________________



Invité est mégafan de la Caramell Dansen !!

Dark Dog
Le Plussoyeur
Le Plussoyeur

Nombre de messages : 6720
Age : 26
Alliance : Tavernstein ? Mais oui ! Haha !!
Date d'inscription : 16/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par White Mamba le Sam 21 Fév - 9:49

Gniiiiii...

La lourde porte de métal grince sur ses gonds. Tout est noir. Vous n'entendez que de petits ronflements, tantôt aigus et rassurant, tantôt rauques... et plutôt terrifiants. Puck vous attrape à nouveau la main.

"Viiiiiite, il faut faire viiiiiiite... Le temps presse !"

Sans comprendre ce qu'il se passe, vous la suivez. Elle semble savoir où elle se dirige, tandis que vos yeux ne se sont toujours pas adaptés à la pénombre.
Sur un meuble, une bougie. Puck se dirige vers cette unique et très faible source de lumière. Elle vous aveugle, comme si vous n'aviez jamais vu clarté aussi éblouissante de toute votre vie. Puck s'agite soudain.

"Viiiiite !!! Aide-moi ! Il faut le trouver !!!
- Trouver qu...

Vous avez le souffle coupé par le tiroir que Puck vient d'ouvrir violemment et qui vient de percuter votre estomac. Elle semble n'avoir pas remarqué votre douleur et cherche avec frénésie parmi les papiers que contenait le tiroir. Ils volent dans la pièce, et vous ne voyez bientôt plus que ses pieds dépasser. Vous vous penchez par-dessus... quand sa tête surgit à la surface, un regard haineux vous fixant sans faillir.

"Bon alors ?!? Tu m'aides ou bien ?!? Je t'ai pas amené là pour faire du tourisme !!!"

Vous reculez, le coeur battant la chamade. Flippante, cette bestiole. Vous ne savez quoi chercher, mais vous redoutez tant la colère de Puck que vous ouvrez le tiroir adjacent. Des papiers, des sortes de grimoires, des signes inconnus et des dessins terrifiants...

Soudain, un grincement de porte. Puck se volatilise dans un nuage de fumée. Vous êtes paniqué. Vous ne savez où aller.

"Qui te rend si hardi de troubler ma cave ?"

Une voix semblant sortir d'outre-tombe. Une silhouette encapuchonnée. Et la peur. La peur qui sue de tous les murs. Vous êtes comme paralysé.

Un claquement de doigt, et toutes les torches s'allument.
Et soudain, vous comprenez tout. La capture. Le piège. Les évanouissements. Puck. C'était eux. Les Taverniers. Ces salauds voulaient seulement un nouveau cobaye, et c'était tombé sur vous.

D'un regard bref emplit d'angoisse, vous apercevez les Bisounours qui se sont enfin réveillés... Et qui attendent leur repas...

_________________



White Mamba
Reine des Fumbles

Nombre de messages : 29635
Age : 25
Alliance : Taverne !
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Le Roi le Jeu 12 Mar - 14:55

Vous n'en croyez pas vos yeux . Les taverniers ?!? Pourquoi vous ? Vous vous demandez ce que vous avez fait pour mériter ceci . Vous commencez à pouvoir expliquer tout ce que vous aviez oublié , tout ses évanouissements :

- Te revoilà ! Tu croyais nous avoir échappé !!!! Tu pensais qu'on ne chercherait pas à te retrouver ?!? Mwahahaha !

- Mais...

- Silence ! Dans quel merdier tu t'es encore fourré ? Je pense qu'un bon séjour dans ma cave et ses vices te fera un plus grand bien !

Soudain , tout revient . Vous vous rappelez maintenant pourquoi vous être retrouvés dans ce centre . Les tournées jusqu'à plus d'heures , les bagarres déclenchées , la désertion de la Taverne , et les raisons de vos évanouissement soudains : La Taverne et ses bières vous montaient à le tête et avaient affaibli vos résistances à l'émotion et dès qu'un choc apparaissait , vous perdiez connaissance .

- Je ne saurais l'expliquer , je me rappelle avoir déclenché la destruction de la quasi-totalité de la Taverne , puis de m'être enfui , alors que j'étais poursuivi ...

- La ferme ! Te rend tu compte de ce que t'as fait ?!? A la base on t'avait laissé juste pour pouvoir te souler et ensuite te torturer dans ma cave , comme je fais d'habitude avec les voyageurs mais là , avec ce que t'as fait , ça me donne envie de te pendre par les tripes en te chatouillant les pieds avec des orties ! Tu les vois les bisounours là ? Je les retiens , sinon ils t'auraient bouffé en moins de deux ... Et encore , si t'es vivant , c'est grâce aux autres , sinon je t'aurais zigouillé depuis un bail ...


Vous avez peur , vous commencer à vous dire que vous préféreriez mourir plutôt que de connaître les souffrances qui vous sont promises , vous réfléchissez à un plan de sauvetage lorsque :

- Hey VV alors comment se... Oh ! Notre cher déserteur est réveillé ! On va pouvoir le bousiller ! Attends que j'aille chercher les autres , on va se marrer et aussi...

Elle n'a pas le temps de finir sa phrase qu'une explosion retentit , plongeant toute la pièce dans une obscurité soudaine , et vous faisant à nouveau perdre connaissance ...



Le Roi
Rainette du Mans

Nombre de messages : 9059
Age : 24
Alliance : Gné?
Date d'inscription : 05/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Zuriel le Mer 18 Mar - 14:04

- Qu’est-ce que c’est que cette histoire encore Max ?

L’homme qui venait de faire irruption dans la pièce était plutôt grand et maigre, il portait un costume grisâtre et des lunettes trop petites.

- Je sais bien que jouer avec l’inconscient des condamnés t’amuse, mais si le patron l’apprend...

Max se contenta de soupirer. Quel intérêt avec ce boulot si on ne pouvait pas jouer un peu ?

- Je ne fais rien de mal, et puis d’après son dossier il l’a bien mérité... Tu ne trouve pas que c’était une bonne idée l’apparition des bisounours enragés ? Ca revient la mode y parait.
- M’en parle pas ma fille est dingue de ça.
- Société de merde.

Max alluma une cigarette et tendit le paquet son collègue.

- Tu sais bien qu’avec le café c’est mauvais pour la santé. Alors du nouveau ?

Max tira quelques bouffés, se leva, traversa la pièce minuscule et alluma un écran. Un bruit de grésillement se fit entendre et dura quelques secondes, puis une image blafarde apparut "Chargement en Cours". Max souffla un nuage de fumé contre l’écran en soupirant.

- Et sinon ta femme, elle va bien ?
- Elle est en vacances chez sa mère, faut bien ça pour toucher l’héritage.

Les deux hommes eurent un rire jaune. L’écran s’éclaircie enfin.

- Pas trop tôt...

Se penchant sur le clavier, sa clope la bouche, Max fit tomber quelques cendres entre les touches. Il pianota pendant plusieurs secondes sur le clavier crasseux, puis un programme s’ouvrit. La photo d’un homme apparut gauche de l’écran, droite se trouvait diverses informations : identité, famille, historique, état de santé...

- Alors que veux-tu savoir ? Nom de son chien ? Adresse de sa maîtresse ? Son plat favori peut-être ?
- Tsss.... Les enquêteurs ont besoin de connaître ses déplacements la nuit du 7 février.
- Rien que ça ! Ils veulent pas que je comptes ses poiles de cul aussi ! C’est même pas légal un truc pareil ! Si les médias l’apprenaient on serait bon pour une exécution publique !
- Tu peux me trouver ça ?
- Bien-sûre ! Tu me prends pour qui ?
- ...
- Laisse-moi 5H.

L’homme au costume grisâtre sortit. Max écrasa son mégot dans un cendrier déjà remplit. Il se retourna, regarda l'immense vitre tinté qui faisait office de mur et derrière lequel on pouvait voir un homme allonger sur un lit. Plusieurs tuyaux et fils le maintenait en vie.

- Et bin mon gars, je sais pas ce que tu as fais comme saloprie, mais ça doit être sacrément important pour que Madame te planque ici.

Puis il se retourna et se mit travailler.






Vous vous réveillez en pleine nuit, allongé par terre dans une ruelle puante et couverte de détritus.
Votre crâne vous torture alors que vous tentez de vous relever.
Il se met pleuvoir et la main qui vous maintenait debout glisse le long du mur et vous manquez de tomber de nouveau par terre. Par un effort surhumain vous arriver au bout de la ruelle et observez les alentours...

_________________


Je ne flood pas, je poste utile, nuance...

Zuriel
Vampire Nécrophile
Vampire Nécrophile

Nombre de messages : 8833
Age : 127
Alliance : NI !
Date d'inscription : 22/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Gastonyte le Mar 28 Avr - 13:54

Au bout de la ruelle se trouve une boutique d'aliments exotiques au bord de l'effondrement, une secte qui semble vénérer Dlul et les saints ponchos, et un bar des plus sordides... Le but de votre virée dans ce quartier en proie à la misère vous revient. Vous vous dirigiez vers ce bar, "Chez Freddy le Sanguinaire" lorsque quelqu'un vous a assommé par derrière pour vous faire les poches!

- Meeerde!

Votre porte-monnaie et votre montre ont disparus, ainsi que votre couvre-chef et sa précieuse caméra dissimulée. Vous rangez votre callepin encore vide, puis vous faites mine de relacer vos chaussures, récupérant au passage la poignée de billets rangée dans votre chaussette en prévision... d'une fâcheuse rencontre...

Vous vous approchez de l'entrée du bar d'un pas résolu, et vous renseignez sur l'heure aurpès d'une travailleuse de nuit.

- C'est 22 heures piles mon chou! 22 heures du 7 février!
Faut te rassembler mon Loulou, t'as pas l'air bien! Cooomme t'es pâââle, si jt'e juuuuure! Héé! Tu vois le type là-bas?

La garce désigne de l'index un homme discret, au costume violet, aux chaussures violettes, et au regard assombris par son chapeau violet....

- Il a de quoi te remettre sur pied en un clin d'oeil! Et après, reviens me voir...

Ses épais sourcils recouverts de plusieurs couches de maquillage semblent vouloir vous inviter - en plus, moyennant finance - dans le lit infecte d'une chambre miteuse...

Prenant congé d'un sourire agacé, vous préférez emprunter les escaliers menant au sous-sol, chez Freddy le Sanguinaire, en espérant que vos contacts soient déjà présents... Il ne fait pas bonne figure de se retrouver seul dans un tel endroit...
Et malheureusement vous allez devoir faire avec, car parmis les malfrats riches-d'un-soir et autres escrocs chics, vous ne reconnaissez personne! Très vite, une danseuse à demie-nue vous aborde.

- Qu'est-ce que j'vous sert??
Vous hurle-t-elle aux travers de la cacophonie ambiante.

- Triple scotch! Sans glaçon.
Répondez-vous machinalement, le regard tourné vers l'entrée...

_________________




Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était. (Churchill)

Gastonyte
Le Prophète

Nombre de messages : 4616
Age : 32
Alliance : Oldkrom
Date d'inscription : 22/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Kwaam le Jeu 2 Juil - 12:19

Vous ne savez pas pourquoi mais vous vous sentez mal dans ce milieu sombre et sinistre, puant la transpiration et les vapeurs de tabac, la musique hard-rock trop forte vous dérange et vous essayez d'éviter le regard appuyé de certain clients peu recommandable. La serveuse revient avec votre verre en vous brayant un "Ça fera cinq dollars" en mastiquant son chewing-gum d'un air insolent, vous lui glissez un billet dans la main et vous vous frayez un passage vers le fond de la salle, là ou vous aviez remarqué une table libre. Après avoir failli renverser votre verre trois fois contre des clients un peu ivre vous vous affalez sur la banquette crasseuse derrière votre table, vous buvez une gorgée de votre scotch et vous contemplez les danseuses sur scène. Peu à peu l'alcool et la musique vous montes à la tête, vous vous sentez plus léger, des formes floue défilent devant vos yeux et vous finissez par vous demander ce que vous faites là, pourquoi être venu dans un endroit aussi minable, et pourquoi vous n'arrivez pas a vous rappeler concrètement ce que vous avez fait quelques heures auparavant. Les souvenirs s'entrechoquent dans votre crâne et vous n'arrivez pas a les aligner correctement.
C'est alors qu'une fille vient vers vous. Elle a la vingtaine, les cheveux très courts teintés en rouge et dressés avec du gel, elle a un percing a la narine, au nombril et trois autres à l'oreille droite, elle porte également des vêtements en cuir léger qui lui moule parfaitement le corps mais qui laisse en valeur la forme de ses seins. Elle s'appuie sur la table et passe sa main sur votre joue en vous regardant de ses yeux bleu provocateur.

_"Alors beau brun, on s'ennuie tout seul? Tu veux que je te tienne compagnie?"

Vous n'avez même pas le temps de dire un mot qu'elle ce joint a vous et passe son bras autour de votre épaule avec un petit sourire coquin.

_"Mademoiselle je..."

_"Appelle moi Trish mon chou. Ici c'est comme ça que tout le monde m'appelle."

Doucement elle ce rapproche de vous et vous embrasse dans le cou, vous vous sentez une nouvelle fois gêné.

_"Écoutez Tr... Écoutes Trish, c'est pas que tu me déranges mais je suis occupé là."

Elle vous regarde, surprise.

_"Quoi tu attends quelqu'un?"

_"Oui. Heu... Non je..."

Vous soupirez en hochant la tête.

_"Je sais même plus ce que je fous ici, c'est de plus en plus le bordel dans ma tête. J'ai de drôles de trucs qui me reviennent en mémoire et ça me fout les boules."

La fille vous souri et passe un doigt sur vos lèvres.

_"C'est l'alcool qui te fais ça mon chou. Tu as un peu trop bu et tu perd l'esprit, mais moi je connais un remède pour ça..."

La coquine passe un jambe autour de vos cuisses et s'asseois sur vos genoux, face à vous, puis elle passe ses mains dans votre dos et appuie sa poitrine contre contre votre torse. Vous sentez qu'elle vous fait de l'effet et vous n'osez pas la repousser. Trish commence alors a vous lécher la joue et vous murmures à l'oreille:

_"Pour quelques billets on monte à l'étage et je fais le vide dans ton esprit... Et ailleurs aussi.... Tu verras, ce sera bien."

Vous fermez les yeux et vous poussez un soupir d'extase. D'une main vous caressez la nuque de Trish et de l'autre vous cherchez la poignée de billets coincés dans votre pantalon. Vous finissez enfin par les sortir quand vous remarquez le grand silence régnant dans la pièce, vous interrompez votre geste et vous regardez autour de vous: rien ne s'est arrêté. Les clients continuent leur conversation, les danseuses sur scène jouent de leur charme devant des mecs exités et la serveuse de tout à l'heure s'engueule avec le patron, ou plutôt elle remue les lèvres comme si elle s'engueulait. C'était comme si on avait coupé le son avec une télécommande. Trish s'éloigne de vous et vous regardes, elle agite ses lèvres comme si elle vous disait un "Ca va?" mais vous ne l'entendez pas.

_"Je crois que j'ai un problème, j'entend plus rien."

Vous sursautez à l'écoute de vos propres mots, vous n'entendez pas l'environnement qui vous entoures mais vous entendez clairement votre voix.

_"C'est quoi ce bordel!"

Et là vous écarquillez en grand vos yeux: Trish, et tout ce qu'il y a autour d'elle, semblent figés dans le temps, comme un arrêt sur image. Vous croyez rêver. Même le vin que le chauve de la table d'à côté était en train de ce servir ne s'écoule plus de la bouteille.
Et quand vous pensez que votre folie a atteint son paroxysme voici qu'une grande lumière bleu vous éblouit et vous force a fermer les yeux, et là vous vous sentez tomber par terre. Etourdi, vous secouez la tête et vous regardez de nouveau, mais tout a disparu. Vous êtes seul, entouré de lumière bleu et devant vous ce dresse un seul et unique panneau géant qui semble suspendu dans les airs, une inscription est noté dessus:

"ERREUR SYSTEME.
SUITE A UN PROBLEME AVEC L'UN DES LOGICIEL SOURCE, WINDOWS OMEGA VERSION 6 A DU INTERROMPRE LES PROGRAMMES EN COURS. VEUILLEZ ETEINDRE MANUELLEMENT VOTRE ORDINATEUR ET CONTACTER LE SERVICE CLIENTELLE DE MICRONY SI LE DEFAUT PERSISTE."







Derrière son PC Max s'agitait et pianotait furieusement son clavier dans l'espoir d'activer un truc, mais rien ne se passait. Dérrière lui l'homme au costume grisâtre rentra en trombe dans la pièce et ce mit a gueuler:

_"Bordel Max! Qu'est ce que t'as foutu?!"
_"Mais rien putain! J'ai rien touché! Le programme fonctionnait normalement et tout d'un coup tout s'est mis a bugué!"
_"Ah fait chier! Je leur avait bien au service technique de pas acheter ce matos de merde! Pourquoi ils ont pas achetés des Apple comme tout le monde?!"
_"C'est clair! La fusion de Sony et Microsoft il y a 20 ans n'a toujours pas permit l'élaboration d'ordis performants!"
_"Sauf qu'il y a pas qu'ici que ça déconne. Tout les ordis de l'immeuble reliés au serveur central ont plantés, et d'après l'administrateur l'origine du problème vient d'ici."
_"Attend, normalement un beug comme ça devrait pas contaminer le serveur!"
_"Tu penses a un virus?"
_"Du piratage plutot. ET CHIER!!"

Max abattit son poing sur le bureau, attappa son cendrier et le brisa contre un mur. A coté de lui le portable de l'homme au costume ce mit a vibrer, l'homme le sorti et décrocha.

_"Allo? Comment ça il y a du grabuge à l'accueil?!"

_________________

Lien vers l'ancien site

Kwaam
Roi de la Trempette

Nombre de messages : 21963
Age : 28
Alliance : taverne!
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Kwaam le Jeu 2 Juil - 12:21

Vous vous sentez complètement déboussolé par ce qui ce passe. Vous pensez que vous êtes en train de devenir fou. Pourquoi y a t'il ce message? Pourquoi le bar a disparu? Pourquoi y a t'il cette lumière bleu? C'est trop de question pour vous. Vous prenez votre tête entre vos mains et vous hurlez votre rage. Soudain un bruit derrière vous attire votre attention. Vous vous retournez et là incrédule, vous voyez une porte. Encore une bizarrerie de plus, mais c'est la seule issue de ce monde vide est bleu. Vous attrapez la poignée, vous la baissez, vous poussez la porte et vous entrez. Une lumière éclatante vous ébloui.

A présent vous vous retrouvez dans ce qui semble être une petite pièce d'un appartement délabré et mal éclairé, à travers la fenêtre de la pièce vous apercevez la pluie et entendez un orage. Un éclair blanc au dehors vous fait apparaître au centre de la pièce deux fauteuils en cuirs rembourrés, assis dans l'un des fauteuils un homme a la peau noir avec des lunettes de soleils et vétu d'un long imper sombre vous fixe. Vous ne savez pas trop quoi dire mais l'homme vous souris et engage la conversation:

_"Bonjour Chris, je suis Orphéus."

Vous êtes bouche bée.

_"Comment connaissez vous mon nom? Je ne vous ai jamais rencontré."

Devant vous Orphéus ce met a ricaner et vous invites a vous asseoir face à lui, vous hésitez mais vous le faites.

_"Oh si nous nous sommes déjà rencontrés. Mais j'imagine qu'en ce moment même tu es comme le petit chaperon rouge perdu dans la maison de la belle au bois dormant et poursuivi par la famille ours. Ou l'inverse je ne sais plus."

_"Je... Je ne comprend pas trop ce que vous dites."

_"Ce n'est pas grave Chris, le principal c'est qu'il faut que tu te souviennes."

_"Me souvenir... de quoi?"

_"Par exemple la raison pour laquelle tu te trouvais dans ce bar à cette heure tardive du 7 février."

_"Je... Je ne sais plus bordel!"

Orphéus ce penche alors vers vous et vous regarde gravement derrière ces lunettes.

_"Tout s'embrouille dans ton esprit, mais c'est normal après ce qu'ils t'ont fait. Je vais alors éclairer ta lanterne, Chris, et tout te raconter."

_"Me raconter quoi?"

_"Nous sommes en 2289, il y a trente ans un laboratoire pharmaceutique appartenant a une grosse multinationale a explosé près de la grande ville de New-York. Cet explosion a été provoqué par un groupe écologiste d'extrême gauche persuadé que ce laboratoire était en train d'élaborer une nouvelle arme bactériologique pour l'armée. C'était vrai. Le seul problème c'est que l'explosion n'a fait que propager le virus en cours d'élaboration, des milliers de gens ont été contaminés et le gouvernement c'est retrouvé face a une situation de crise et a du... désinfecter New-York et ses alentours a coup de bombe nucléaire pour limiter la propagation. Par la suite la Russie et les états d'Europe ont dressés une zone de quarantaine autour des Etats Unis, tout trafic aérien, terrestre ou maritime ce sont vu interrompre et tout les civils susceptibles d'avoir été contaminé ont été exécutés sans sommation. Cependant certaines personnes ont développé une immunité ainsi que des mutations cérébrales face au virus provoquant ainsi une apparition de pouvoirs psychique ou télékinésique. Ces personnes ont rapidement étés appelés des Mutants. Quand la zone de quarantaine a été levé le gouvernement c'est rapidement intéressé aux Mutants pour une éventuelle utilisation communautaire ou militaire, il fallait bien relancer l'économie du pays qui était au plus mal. Une grande campagne a donc été lancé dans tout le pays et tout les Mutants reconnus furent emprisonnés dans des centres spéciaux afin de subir des expériences ou des lavages de cerveaux."

Vous interrompez Orphéus en levant la main.

_"Qu'est ce que cette histoire a avoir avec moi?"

L'homme basané inspire un grand coup et vous répond calmement:

_"Ta mère était une Mutante. Elle c'était caché dans un petit village paumé et a donné naissance a toi et à ta soeur Lisa. Ensuite ta mère c'est faite attraper quand tu avais onze ans et ton père, sachant que tu avais aussi hérité des dons de ta mère, a essayé de te cacher. Mais en vain. Deux mois plus tard tu étais emprisonné à ton tour dans un centre dans lequel tu as été confiné pendant dix ans."

La mémoire vous revient, douloureuse. La capture de votre mère, votre propre capture sous les cris de votre père et de votre soeur, les longues séries d'examens, les tests, les injections, les autres, et puis...

_"Et a 21 ans j'ai réussis a m'échapper... c'est ça?"

Orphéus vous souri.

_"Je vois que tu te rappelles. Oui tu as réussi à t'échapper, dans un drôle d'état cependant. Tu as retrouvé ta soeur dans l'hôpital ou tu venais d'être secouru et tu as décidé de créer avec elle un groupe de résistance dans le but de venir en aide aux Mutants et de dénoncer ses agissements inhumains à la population mondiale."

_"Et dans la nuit du 7 février je devais rencontrer un contact qui devait me donner les noms et les adresses de toutes les huiles du gouvernement impliqués dans la gestion des centres!"

_"Tout à fait. Tu as récupéré les précieuses informations et tu les as transmis à un de nos agents juste avant que la milice ne te reconnaisse et t'attrape. Par la suite ils ont essayés de t'extirper de ta mémoire tout ce qui pouvait permettre de retrouver les agents du gouvernement que nous avons kidnappés quelques heures après ta capture."

Tout vous est revenu à présent, le voile d'ombre qui enveloppait votre cerveau c'est levé. Vous reconnaissez même Orphéus, votre second qui vous suis depuis la création du groupe.

_"Orphéus, merci. Je..."

_"Tu me remercieras quand nous t'aurons sorti de cette réalité virtuelle."

_"Tu veux dire ce qui m'entoure?"

_"Oui, c'est un monde numérique développé pour les interrogatoires, ils n'ont pas du réussir a t'arracher ce qu'ils voulaient alors ils t'ont branché dessus. Ça reconstitue ou crée des environnements en fonction des souvenirs de la personne, ainsi le criminel ce croit dans la réalité et reproduit ses actions passés, par exemple. Cependant l'abus de ces manipulations provoquent parfois des conflits dans la mémoire ce qui a été ton cas apparemment.."

_"Ça expliquerai alors l'apparition des bisounours dans cette cave..."

Orphéus lève un sourcil songeur.

_"Les quoi?"

_"Non rien. Mais... Si je suis dans un monde virtuel, que fais tu là alors? Qu'est ce qu'il me fait croire que tu n'es pas le fruit d'un de mes souvenirs destiné à me manipuler?"

_"Comme tout système informatique celui-ci n'a pas échappé aux règles du piratage, ça fait deux jours que nos meilleures hackers tentent de faire flancher les protections de l'immeuble dans lequel tu te trouves, il n'y sont arrivés qu'il y a quelques minutes. Quand le pare feu est tombé ça a été le signal pour nos unités d'infiltrer les locaux de l'agence pour venir te récupérer, pendant ce temps là j'étais chargé de libérer ton esprit de cette machine. C'est la grosse bagarre chez toi on dirait. Quand a savoir si je suis bel et bien le fruit de ton imagination il n'y a que toi qui peu en décider."

Devant vous Orphéus sort de sa poche une petite boite en métal d'où il en sort deux pilules: une rouge et une bleu, qu'il tend devant vous.

_"A présent Chris tu dois faire un choix: sois tu ne me fais pas confiance et tu restes dans ce monde numérique sois tu prends la pilule rouge et là Cendrillon retourne dans la maison des sept nains."

Vous ne pouvez vous empêcher de rire.

_"Tu es toujours aussi nul en contes de fées Orphéus."

_"Oui je sais, je n'ai jamais beaucoup aimé lire."

_"Et la pilule bleu elle sert a quoi?"

_"C'est la même que la rouge, mais je l'ai mise en bleu parce que c'est plus joli et que je ne connaissais pas tes goûts."

Sans hésitation vous prenez la rouge.

_"Je pourrais avoir un verre d'eau pour faire passer."

_"Ah désolé j'ai oublié d'en prendre un."

_"Tant pis.."

Vous mettez la pilule dans votre bouche et vous l'avalez difficilement avec le peu de salive en votre possession. Orphéus ce lève alors de son fauteuil et pose sa main sur votre épaule. Il vous adresse un dernier sourire éclatant.

_"Tu as fait le bon choix, à tout à l'heure Chris."

C'est alors que tout deviens étrange a vos yeux, les meubles, la pièce, vos mains, Orphéus, deviennent vert et s'illuminent de successions de chiffres jaunes composés de suite de un et de zéro. Et là vous vous sentez happé vers l'avant, une lumière blanche apparaît au loin devant vous et vous vous en rapprochez très vite. Vous commencez a entendre une voix familière, la lumière ce rapproche encore...

_"Chris!"

Vous sursautez brutalement et vous regardez partout autour de vous en respirant bruyamment, comme si vous veniez d'être tiré d'un long sommeil. Vous sentez la pression d'une main sur votre épaule et vous remarquez enfin Lisa devant vous, entourée de quelques un de vos frère d'armes. Tous vous regardes avec un air triomphant, certains portent des armes mais aucun d'eux ne semblent porter des traces de combats. Vous concentrez votre regard sur Lisa, des larmes de joie coulent sur son visage fin.

_"Li... Lisa? Je suis revenu?"

Lisa ce jette alors dans vos bras et vous enlace tendrement.

_"Oui mon frère, tu es revenu! C'est fini maintenant!"

Incrédule vous regardez un peu plus en détails l'endroit ou vous retrouvez: des capteurs et du matériel médical vous entoures et vous vous situez dans une petite cellule vitrée. La douleur fulgurante qui vous traverse le crâne et les courbatures qui parcourent votre corps vous indiques que vous êtes bel et bien dans le monde réél, il n'y a pas de doute.

Doucement vous décidez de vous relever, vous vous appuyez sur Lisa et sur l'un de vos soldat, un certain Billy Joe, et vous essayez de faire quelques pas. A vos coté Lisa s'exclame qu'il vaut mieux ne pas traîner et qu'un convois vient vous chercher en bas de l'immeuble. Avant de sortir de la pièce vous remarquez la présence de deux cadavres trouées de balles affalés sur les panneaux de commandes informatique, l'un des deux a encore sa cigarette éteinte au coin des lèvres, vous détournez votre regard et continuez d'avancer.

Une heure plus tard vous voici dans vos locaux, sortir de l'immeuble fut une vrai partie de plaisir, Lisa et les autres avaient coupé le système d'alerte et bloqués les issues principales. La sortie c'était faite par le garage souterrain.

Devant vous Orphéus et Lisa vous regarde, un verre de cognac à la main.

_"Et maintenant chef, on fait quoi?" S'exclament-ils.

Vous videz d'un trait le contenu de votre propre verre et vous leur répondez d'un air grave:

_"On fait comme d'hab, on continue la lutte et on fait payer les crasseux du gouvernement tout en dévoilant la vérité au public. Comme on l'a toujours fait."

Vous vous resservez un cognac et vous trinquez avec vos deux compagnons. La bataille n'est pas encore gagnée mais demain les citoyens américains vont avoir une bonne surprise quand ils découvriront sur le réseau télévisé piraté les aveux de vos petits otages. Après ce ne sera plus qu'une question de temps avant de pouvoir savourer cette douce mais néanmoins amère victoire.


The end.

_________________

Lien vers l'ancien site

Kwaam
Roi de la Trempette

Nombre de messages : 21963
Age : 28
Alliance : taverne!
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis [..Scénario..]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum